SANTÉ

CEA Saclay, Palaiseau (91)

DATA INTELLIGENCE – Réaménagement d’une plateforme de bureaux

Le projet de plateforme Data Intelligence du Laboratoire d’intégration des Systèmes numériques intelligents (LIST) concerne l’aménagement d’un espace à destination de la recherche et du développement en Data Science du Commissariat à l’Energie atomique et aux énergies alternatives (CEA). La plateforme s’étend sur les deux premiers niveaux, rez‐de‐jardin et rez‐de‐chaussée du bâtiment 861 du site Nanno‐Innov du CEA à Saclay, représentant une surface de 2 500 m².

La principale contrainte architecturale auquel doit répondre le projet est celui de la gestion de la lumière naturelle dans les salles de travail.
Pour ce faire, tout en prenant en compte et respectant les données du programme, nous avons opté de hiérarchiser et répartir les espaces en fonction des sources de lumière déjà existantes et correspondant naturellement à un usage. Ainsi, l’atrium procurant une lumière diffuse et généreuse grâce à l’effet de puit de lumière et sa position centrale dans le bâtiment, vise à accueillir l’ensemble des futurs utilisateurs de la plateforme. Au passage des portiques d’entrée en bord de l’atrium, l’utilisateur est naturellement orienté dans son cheminement grâce au calepinage et au traitement de sol, lui permettant de profiter des dispositifs architecturaux qui y sont implantés pour le dynamiser et le rendre attractif. Cette promenade apporte à l’atrium un aspect ouvert et vivant, tout en offrant des espaces de travail plus isolés et reposants.

Pour ce faire, deux types de box, tous deux pouvant accueillir de 2 à 4 personnes et traités acoustiquement permettent d’improviser une réunion, ou un entretien. Les box « cahute » mobiles, conçus sur roulettes, peuvent quant à eux se déplacer dans l’atrium à la guise de l’utilisateur, et sont dimensionnés pour 2 personnes. Ils permettent de s’installer ponctuellement pour une conférence téléphonique, un entretien à 2 ou encore du travail individuel. Libre aux utilisateurs d’en faire l’usage dont ils auront besoin. Il existe 3 autres box pouvant accueillir 3‐4 personnes et qui sont davantage dimensionné pour la tenue de micro‐réunions. Le premier box se situe à proximité de l’espace dédié aux expositions, les deux autres, au Nord de la trémie d’escalier central menant au rez‐de‐jardin.
De part ces divers dispositifs architecturaux mis en place, l’atrium prend aussi bien la fonction de showroom, d’exposition, de lieu de convivialité que celle d’échange et de travail nécessitant plus de concentration.
La grande salle de réunion de 20 personnes est implantée au rez‐de‐chaussée, entre la zone module de travail et l’espace « atrium ». Cet espace généreusement vitré sur ses deux plus grands côtés, profite ainsi de la lumière indirecte de l’atrium et de la façade Nord qui éclaire également les modules de travail. Sa position centrale à l’intérieur du bâtiment en permet un accès facile où que l’on soit sur la plateforme.
Concernant les Modules de travail, ils sont positionnés, en totalité le long de la façade Nord du bâtiment au rez‐de‐chaussée et le long des façades Nord et Sud au rez‐de‐jardin profitant ainsi du maximum de lumière naturelle que procurent ces baies.

Notre travail sur la lumière nous a donc conduit à favoriser l’implantation des plus grands espaces de travail sur les façades éclairées naturellement : ces grands espaces moins cloisonnés permettent la diffusion de la lumière vers le centre du bâtiment, notamment par la présence des cloisons vitrées toute hauteur et sur allège pleine.
Au rez‐de‐jardin, les utilisateurs disposent en plus des postes de travail et des salles spécifiques au programme, d’un espace de convivialité interne à la plateforme, favorisant les rencontres et échanges, et offrant cette fois encore diverses configurations spatiales permettant leur appropriation.
Enfin, la cour anglaise aujourd’hui sans fonction et à l’état de friche, fait l’objet d’un aménagement paysager, permettant aux espaces de travail, à la bibliothèque et la salle Hackathon qui y sont juxtaposés, de profiter de la lumière et de la vue.

Ainsi, le projet Data Intelligence, répond aux besoins de ses futurs exploitants, en offrant aussi bien des espaces de travail « classiques » destinés à un usage donné, que des espaces plus « informels » permettant à ces derniers de se les approprier, donnant une autre définition du travail collaboratif et/ou individuel.

Données techniques

MAÎTRE D’OUVRAGE : CEA SACLAY
LIEU : Palaiseau (91)
PROGRAMME : Bureaux
MISSION : Assistance et maîtrise d’ouvrage
SHON : 2 512 m²
MONTANT DES TRAVAUX : 1,7 M€ H.T.
PHOTOGRAPHE : © Bertrand Berissi

SANTÉ

CEA Saclay, Palaiseau (91)

DATA INTELLIGENCE – Réaménagement d’une plateforme de bureaux

Le projet de plateforme Data Intelligence du Laboratoire d’intégration des Systèmes numériques intelligents (LIST) concerne l’aménagement d’un espace à destination de la recherche et du développement en Data Science du Commissariat à l’Energie atomique et aux énergies alternatives (CEA). La plateforme s’étend sur les deux premiers niveaux, rez‐de‐jardin et rez‐de‐chaussée du bâtiment 861 du site Nanno‐Innov du CEA à Saclay, représentant une surface de 2 500 m².

La principale contrainte architecturale auquel doit répondre le projet est celui de la gestion de la lumière naturelle dans les salles de travail.
Pour ce faire, tout en prenant en compte et respectant les données du programme, nous avons opté de hiérarchiser et répartir les espaces en fonction des sources de lumière déjà existantes et correspondant naturellement à un usage. Ainsi, l’atrium procurant une lumière diffuse et généreuse grâce à l’effet de puit de lumière et sa position centrale dans le bâtiment, vise à accueillir l’ensemble des futurs utilisateurs de la plateforme. Au passage des portiques d’entrée en bord de l’atrium, l’utilisateur est naturellement orienté dans son cheminement grâce au calepinage et au traitement de sol, lui permettant de profiter des dispositifs architecturaux qui y sont implantés pour le dynamiser et le rendre attractif. Cette promenade apporte à l’atrium un aspect ouvert et vivant, tout en offrant des espaces de travail plus isolés et reposants.

Pour ce faire, deux types de box, tous deux pouvant accueillir de 2 à 4 personnes et traités acoustiquement permettent d’improviser une réunion, ou un entretien. Les box « cahute » mobiles, conçus sur roulettes, peuvent quant à eux se déplacer dans l’atrium à la guise de l’utilisateur, et sont dimensionnés pour 2 personnes. Ils permettent de s’installer ponctuellement pour une conférence téléphonique, un entretien à 2 ou encore du travail individuel. Libre aux utilisateurs d’en faire l’usage dont ils auront besoin. Il existe 3 autres box pouvant accueillir 3‐4 personnes et qui sont davantage dimensionné pour la tenue de micro‐réunions. Le premier box se situe à proximité de l’espace dédié aux expositions, les deux autres, au Nord de la trémie d’escalier central menant au rez‐de‐jardin.
De part ces divers dispositifs architecturaux mis en place, l’atrium prend aussi bien la fonction de showroom, d’exposition, de lieu de convivialité que celle d’échange et de travail nécessitant plus de concentration.
La grande salle de réunion de 20 personnes est implantée au rez‐de‐chaussée, entre la zone module de travail et l’espace « atrium ». Cet espace généreusement vitré sur ses deux plus grands côtés, profite ainsi de la lumière indirecte de l’atrium et de la façade Nord qui éclaire également les modules de travail. Sa position centrale à l’intérieur du bâtiment en permet un accès facile où que l’on soit sur la plateforme.
Concernant les Modules de travail, ils sont positionnés, en totalité le long de la façade Nord du bâtiment au rez‐de‐chaussée et le long des façades Nord et Sud au rez‐de‐jardin profitant ainsi du maximum de lumière naturelle que procurent ces baies.

Notre travail sur la lumière nous a donc conduit à favoriser l’implantation des plus grands espaces de travail sur les façades éclairées naturellement : ces grands espaces moins cloisonnés permettent la diffusion de la lumière vers le centre du bâtiment, notamment par la présence des cloisons vitrées toute hauteur et sur allège pleine.
Au rez‐de‐jardin, les utilisateurs disposent en plus des postes de travail et des salles spécifiques au programme, d’un espace de convivialité interne à la plateforme, favorisant les rencontres et échanges, et offrant cette fois encore diverses configurations spatiales permettant leur appropriation.
Enfin, la cour anglaise aujourd’hui sans fonction et à l’état de friche, fait l’objet d’un aménagement paysager, permettant aux espaces de travail, à la bibliothèque et la salle Hackathon qui y sont juxtaposés, de profiter de la lumière et de la vue.

Ainsi, le projet Data Intelligence, répond aux besoins de ses futurs exploitants, en offrant aussi bien des espaces de travail « classiques » destinés à un usage donné, que des espaces plus « informels » permettant à ces derniers de se les approprier, donnant une autre définition du travail collaboratif et/ou individuel.

Données techniques

MAÎTRE D’OUVRAGE : CEA SACLAY
LIEU : Palaiseau (91)
PROGRAMME : Bureaux
MISSION : Assistance et maîtrise d’ouvrage
SHON : 2 512 m²
MONTANT DES TRAVAUX : 1,7 M€ H.T.
PHOTOGRAPHE : © Bertrand Berissi

Institut Médico Educatif, Saint-Hostien (43)
Maison Hospitalière Psychiatrique Polyvalente, Sevrey (71)
Menu