Skip links

Bien chez-soi et bien ensemble : penser un urbanisme à échelle humaine

Pour les architectes d’A26 la réflexion sur l’organisation des lieux de travail et des logements liés aux nouveaux modes de vie, dont ceux des personnes handicapées, ainsi que sur les volumes, les matériaux et l’esthétique de « l’objet » architectural doit être indissociable d’une réflexion sur la ville, sur les problèmes de densité et d’étalement urbain. C’est cette démarche pragmatique qui a séduit le jury du concours lancé pour la construction de 76 logements en locatif social sur le secteur Brenu à Gennevilliers (92).

La réflexion pragmatique suivie par les équipes d’A26 pour chacun de ses projets s’applique à des morceaux de ville, appréhendés comme des lieux d’expérimentation à l’échelle humaine où sont proposées de nouvelles formes urbaines… Un nouvel « Art Urbain » issu d’un dialogue avec les élus et les différents opérateurs, promoteurs, paysagistes, etc…

Pour respecter les prescriptions de la ZAC de Gennevilliers, le projet lauréat de A26 a été pensé pour :

  • s’inscrire dans des principes volumétriques (implantation, hauteur, épannelage…) qui garantissent la cohérence de la composition urbaine : l’importance du traitement des pieds de bâtiments et du respect de l’interface Public/Privé est souligné par la mise en œuvre de dispositifs de transition entre les espaces publics et les îlots, comme des jardins ou une surélévation des logements) ;
  • assurer une qualité des logements, des accès, de la distribution, du confort intérieur, des vues, de toitures habitées par des potagers, de lieux d’échange et de rencontre … pour garantir les intentions et exigences en matière de qualité spatiale, fonctionnelle, environnementale et visuelle ;
  • s’inscrire dans la cohérence architecturale globale par rapport au projet urbain et pour les constructions entre elles, tout en incitant à une diversité architecturale ;
  • mettre en œuvre des objectifs de développement durable et des principes environnementaux.

Pour gagner ce nouveau concours, A 26 a su proposer une grande diversité de « l’habiter ». Les logements s’adaptent à l’ensemble des attentes des futurs habitants : typologie, taille, espaces extérieurs… L’équipe garantira une conception des logements qui ménage l’intimité des logements tout en proposant des espaces collectifs qui facilitent les interactions entre les habitants, que l’on sait essentielles aujourd’hui en période de pandémie. Ainsi on est bien chez-soi et bien ensemble.

Sur le même sujet

A26 ET ADUA CHEFS D’ORCHESTRE DE LA TRANSFORMATION DU QUARTIER PANORAMA À CLAMART

À Clamart (92), la deuxième phase des travaux du quartier du Panorama sera bientôt achevée. Ce projet d’envergure a transformé en seulement dix ans un ancien site de recherche occupé par EDF en un nouveau quartier de 14 hectares, comprenant des logements, des bureaux, des services de proximité, des commerces et des équipements publics organisés autour d’un vaste lac urbain.

── LIRE L’ARTICLE
Ce site web utilise des cookies pour améliorer votre expérience web.